Crater-like Depression in Glaciers

Article metrics

Abstract

A PROPOS de la cavité du glacier de Tête Rousse que M. Vallot et moi avons découverte et dont vous parlez dans NATURE (September 1), M. R. von Lendenfeld vous écrit (NATURE, September 15) qu'il a trouvé des dépressions cratériformes sur le glacier de Tasman, dans la Nouvelle Zélande. Permettez-moi de vous signaler que de pareilles dépressions existent sur certains glaciers des Alpes et notamment sur le glacier de Gorner, où la carte suisse en indique 26. Elles sont en général à peu près circulaires; leur plus grande dimension horizontale atteint parfois 130 mètres et leur profondeur 30 mètres. L'inclinaison de leurs parois varie en général de 45° à la verticale. Elles reçoivent souvent de l'eau qui s'engouffre au fond dans un moulin ou qui s'écoule, par une crevasse, dans une dépression voisine. Au mois d'aoÛt dernier, l'une d'elles formait un véritable petit lac glaciaire que j'ai sondé avec M. Etienne Ritter au moyen d'un lateau démontable; la profondeur de l'eau était presque partout de 5 à 6 mètres, sauf dansun trou, vraisemblablement un moulin, où ma sonde est descendue jusqu'à 21 mètres. II est probable que, lorsque la pression de l'eau aura élargi le moulin par où elle s'écoule, la cavité se videra.

Access options

Rent or Buy article

Get time limited or full article access on ReadCube.

from$8.99

All prices are NET prices.

Author information

Rights and permissions

Reprints and Permissions

About this article

Cite this article

DELEBECQUE, A. Crater-like Depression in Glaciers. Nature 46, 490 (1892) doi:10.1038/046490c0

Download citation

Comments

By submitting a comment you agree to abide by our Terms and Community Guidelines. If you find something abusive or that does not comply with our terms or guidelines please flag it as inappropriate.